Cahier synodal à amender

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Découvrez ici le Cahier synodal qui sera amendé par les délégués en vue de l'Assemblée synodale du 13 et 14 janvier 2018Il est articulé autour des trois axes adoptés par les délégués lors de l'Assemblée du 18 novembre 2017 : "Disciples du Christ", "Disciples en communauté" et "Disciples en sortie". Chaque section comporte des convictions, des encouragements, des propositions et une boîte à outil.Les éléments présentés proviennent du travail conjoint des équipes synodales, des assemblées partielles du mois de juin, du précédent cahier synodal, des 11 groupes de travail de l’assemblée du 18 novembre dernier, des orientations votées en assemblée plénière le 18 novembre. Ils ont été remis en forme par le travail de l'Equipe pilote et du Conseil synodal, ainsi que par une douzaine de délégués (comité de rédaction) ayant travaillé à l'accessibilité du texte.Jusqu'au 3 janvier inclus, chaque délégué peut, via un outil informatique en ligne, contribuer à des débats riches et féconds à l’assemblée des 13 et 14 janvier en validant (ou pas) chaque conviction et proposition et soumettre des amendements qui enrichiront la réflexion de tous et nous aideront à être, en Eglise, disciples missionnaires là où nous nous trouvons.Ces évaluations et amendements seront regroupés et transmis à une commission chargée d'organiser le débat et les votes, point par point, lors de l'Assemblée synodale.Cette évaluation permetra d'organiser au mieux l'Assemblée synodale et les votes finaux qui auront lieu les 13 et 14 janvier.

Cahier synodal du 9 décembre 2017

Avant-propos

« Comment soutenir et élargir la dynamique apostolique [de notre diocèse] pour qu’elle soit de plus en plus portée par l’ensemble de nos communautés et groupes chrétiens ? » - telle était la question que posait Mgr Jean-Pierre Ricard dans sa lettre de convocation du synode diocésain. Une autre la suivait, celle de la structuration de notre vie ecclésiale : « comment l’organiser pour soutenir dans les années qui viennent la vie et la missions de nos communautés... ? » Pour cela, former les disciples, soutenir la dynamique missionnaire, sortir pour rejoindre ceux qui se trouvent sur les périphéries existentielles, vivre en communautés fraternelles – ces quatre thèmes, chers au pape François, ont été choisis par notre cardinal pour guider nos rencontres et nos travaux.

Un long chemin a été parcouru. En premier lieu, il convient de rendre grâce pour l’expérience vécue lors de ces deux années. Ensemble nous avons entendu ce que les questionnaires adressés à notre diocèse ont relevé. Nous cherchions à percevoir les signes du temps, « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps », de nos communautés, de notre société. Nous avons écouté ce que les équipes synodales ont exprimé. Plusieurs synthèses ont été soumises à votre discernement. Dans ce travail simple et confiant, nous avons cherché ensemble à entendre avant tout la voix du Seigneur, son invitation à le suivre d’une manière renouvelée. Déjà nous pouvons rendre grâce – car ces échanges ont approfondi notre foi, notre sens de l’Église, notre désir de servir le prochain.

Que soient remerciés tout particulièrement l’équipe synodale, les délégués, tous ceux qui se sont donnés avec générosité et vrai bonheur à cette tâche. Notre assemblée synodale reflète quelque chose de la beauté de notre Église , avec sa grande diversité des âges, des milieux, des préoccupations, des initiatives – tant d’hommes et de femmes assumant ensemble la responsabilité de notre avenir !

Nous accueillons avec joie un appel pressant à la mission. L’Église ne vit pas pour elle-même, ni par elle-même. Elle est une convocation que Dieu adresse à tout homme pour entrer dans sa vie, et cet appel passe par notre témoignage. Ce besoin de vivre en disciple missionnaire est un don de Dieu que nous accueillons avec joie et appréhension. Avec joie, car c’est un appel à la vie plus vraie, plus profonde, plus divine et en même temps mystérieusement plus humaine. Avec appréhension, car nous mesurons qu’il exige de nous un renouvellement, une conversion, une création d’une vision pastorale nouvelle. Nous savons qu’aucune technique, aucune procédure, aucun plan ne remplaceront pas par eux-mêmes une écoute attentive et amoureuse de Dieu, une volonté d’accomplir sa volonté. En même temps, notre conviction et notre volonté de grandir comme disciples missionnaires demandent d’être incarnés dans les propositions claires et réalisables, avec les moyens à la portée de nos communauté et dans l’action de grâce pour tout ce qui se fait déjà.

D’où la structure des pages qui suivent : les convictions, les encouragements, les propositions, les outils. Ces éléments de réflexion, réunis suite à nos discussions et organisés selon le plan voté en novembre, doivent maintenant être amendés, débattus, puis votés lors de notre rencontre de janvier.  Que le Seigneur bénisse nos travaux ! Puisse cette étape être portée par la puissance de son Esprit de vie !

 

Fr. Pavel Syssoev, op.
Théologien du synode

 

Disciples du Christ : Rencontrer personnellement le Christ

« La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » Jn 17,3

 

 

  1. Convictions

CHRIST a 1

« Celui-ci est mon fils bien aimé, écoutez-le ! » Mt 1, 5

Le Christ est au centre. La vie chrétienne est fondée sur le Christ. Elle est équilibrée entre la relation à Dieu et la relation aux autres dans l’amour. Cette vie tient son unité de la communion de la vie trinitaire, Père, Fils et Saint Esprit.

CHRIST a 2

L’Esprit Saint est à l’œuvre dans le monde, dans la vie des femmes et des hommes, de tous âges, baptisés ou non, laïcs, consacré(e)s, ministres ordonnés. « L’Esprit Saint offre à tous d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal. » GS 22 5

CHRIST a 3

La foi naît de l’écoute. L’attitude de l’écoute est l’attitude même de la vie de l’Église qui écoute son Seigneur. Elle se met aussi à l’écoute des femmes et des hommes de notre temps à qui elle est envoyée pour témoigner. « Marie cependant retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur » Luc 2, 19)

CHRIST a 4

Les communautés cherchent à initier les baptisés à la vie intérieure et à la favoriser. Dans leurs attentes et leurs demandes, les communautés ont conscience de la nécessité de préserver la vie intérieure au cœur des engagements.

CHRIST a 5

Toute personne qui le désire doit pouvoir être accompagnée dans son cheminement humain et spirituel vers le Christ. Le discernement de la vocation propre de chacun est un enjeu important.

CHRIST a 6

La Bible, Parole de Dieu, est essentielle tant dans la vie personnelle que dans la vie de l’Église. Elle est entendue en particulier dans la célébration des sacrements, lieux privilégiés de rencontre avec le Seigneur.

CHRIST a 7

L’Église vit de l’eucharistie. Les célébrations liturgiques de nos communautés témoignent de leur vie avec le Christ. L’écoute de la Parole de Dieu, la célébration des sacrements, les gestes vécus et partagés, l’enseignement et l’éclairage donné par la prédication ont un rôle formateur pour tous ceux qui y participent.

 

  1. Encouragements

Les catholiques de Gironde encouragent…

CHRIST b 1

Tous ceux qui cherchent à transmettre la foi, en particulier les catéchistes, les animateurs en pastorale des jeunes et les accompagnateurs de l'initiation chrétienne, à viser la formation de disciples-missionnaires. Les parcours proposés doivent viser à unifier notre vie dans la prière.

CHRIST b 2

Toutes les communautés du diocèse à poursuivre leurs efforts pour favoriser la vie intérieure par l’aménagement des églises, la beauté de la liturgie, la musique, le silence.

CHRIST b 3

Les prédicateurs à poursuivre leurs efforts pour que les homélies soient entendues et comprises par tous. Ils rappellent aux prédicateurs que l’homélie dominicale est une nourriture et un temps de formation fondamental, souvent unique, pour la plupart des disciples du Christ.

CHRIST b 4

Le service diocésain de formation (Institut Pey Berland) à poursuivre son action au service de l’intelligence de la foi, témoignant d’une Église ouverte et en sortie, au service de la rencontre avec le Christ. Ils l’encouragent à poursuivre son travail visant à mettre en place des outils de formation accessibles en ligne.

 

  1. Propositions

Les catholiques de Gironde proposent :

CHRIST c 1

La création dans le diocèse d’un « service diocésain de la vie spirituelle » étroitement associé au service diocésain de formation, et chargé de porter et coordonner les missions suivantes :

  • Encourager le développement d’une vie intérieure, de lecture des Écritures, de temps de relecture, de pause, de retraite, de calme, de silence
  • Coordonner les groupes spirituels et valoriser les différents courants de spiritualité
  • Former des accompagnateurs spirituels
  • Recueillir les propositions locales pour les partager à l’ensemble du diocèse
  • Organiser des temps spirituels, notamment des temps de récollection et de retraite pour les prêtres, les diacres et les laïcs ; des retraites parfois communes.
  • Proposer des parcours brefs mais fréquents sur les fondamentaux : La lecture de l’Évangile, la prière, le Credo, les sacrements, la vie fraternelle et l’accueil de toute personne quelles que soient ses fragilités.
  • Identifier et faire connaître les lieux d’écoute et de spiritualité existant sur le diocèse.
  • Proposer des parcours d’accompagnement des personnes qui changent d’état de vie (échec d’un mariage, veuvage, départ à la retraite, départ des enfants, début de la vie active…)
  • Organiser tous les deux ans un rassemblement spirituel diocésain.

CHRIST c 2

Que toute nomination diocésaine ou locale soit associée à un engagement de la personne nommée à se former. Cet engagement est soutenu par une personne désignée sur la lettre de nomination et par une relecture annuelle.

CHRIST c 3

La création d’un module, lié au service diocésain de formation, dédié à :

  • « l’optimisation » des homélies, destinée aux prêtres et diacres, et participant à la formation des séminaristes dans ce domaine. Il suscitera la participation de laïcs disposant de compétences en communication afin d’aider les prédicateurs dans ce ministère.
  • La formation des laïcs engagés par exemple dans la célébration des obsèques, ainsi que l’animation de la prière communautaire

CHRIST c 4

La mise en place dans tous les secteurs pastoraux, d’un parcours de catéchèse pour adultes, notamment sous forme de parcours brefs et fréquents.

 

  1. Boîte à outils

CHRIST d 1

Proposer des retraites ‘nouvelles formules’ et autres outils de rencontre personnelle avec le Christ en ligne (Open Bible, etc.)

CHRIST d 2

Développer et promouvoir des propositions via réseaux sociaux

CHRIST d 3

Promouvoir les parcours Alpha, B’ABBA, Zachée, etc.

CHRIST d 4

Promouvoir les groupes et parcours de lecture partagée de l’écriture.

CHRIST d 5

Proposer des formations délocalisées et en ligne pour tous

CHRIST d 6

Mettre en œuvre des temps d’enseignement sur différentes formes de prières (oraison, prière partagée, Louange, etc.)

CHRIST d 7

Mettre en ligne les homélies dominicales (format texte, audio, video) afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent de prolonger la réflexion et la méditation

CHRIST d 8

Partout où cela est possible proposer un stand de livres religieux (prêtés, échangés) à disposition pour permettre à des personnes d’avoir accès à des fondamentaux…

CHRIST d 9

Proposer un caté adulte 45 min avant la messe.

CHRIST d 10

Organiser régulièrement des veillées de prières aux formes variées pour toucher largement.

CHRIST d 11

Proposer sur l’année différentes formes de célébrations (« messe qui prend son temps », « messe ailleurs », etc.) pour faire vivre la communion dans la diversité.

CHRIST d 12

Proposer de temps à autre des propositions adaptées aux enfants, jeunes et familles.

CHRIST d 13

Etablir par secteur un calendrier mensuel en ligne de différentes propositions de rencontres personnelles avec le Christ (laudes, vêpres, messes, adoration, confession, etc.) mutualisant et coordonnant les initiatives et permettant à tous ceux qui le souhaitent d’y participer.

CHRIST d 14

Proposer une fois par un an par exemple un temps de prière avec une communauté locale d’origine étrangère

CHRIST d 15

Proposer différentes formes et occasions de pèlerinages, chemins de croix ou autres initiatives associant déplacement physique et spirituel.

Disciples en communauté : Vivre la fraternité et la communion. Prêter attention à tous

« Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres.

Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres.

À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

Jn 13, 34-35

  1. Convictions

 

FRAT a 1

LG 1 « L’Église est, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain. » Elle tire son unité de la communion du Père, du Fils et du Saint Esprit. La communauté chrétienne se construit autour du Christ par l’action de l’Esprit Saint.

FRAT a 2

Nos communautés chrétiennes sont des lieux de proximité, de fraternité joyeuse et de soutien mutuel.

Elles permettent des temps de rencontre entre les personnes et des temps festifs pour que chacun se sente reconnu et aimé.

Chaque membre accueille l’autre avec un a priori de bienveillance et se convertit continuellement pour en vivre. La communauté se construit par l’attention que se portent ses membres les uns aux les autres en particulier aux personnes en situation de souffrance.

FRAT a 3

Etre appelé à un service d’Église est une marque de confiance liée à la responsabilité commune à tous les baptisés. Tout le monde doit se sentir concerné.

FRAT a 4

La coresponsabilité est vitale pour l’Église. Par l’accueil des dons que le Seigneur nous fait elle est le signe visible de la diversité des appels et des missions confiées par le Christ pour le bien de tous. La coresponsabilité est le reflet, le signe et l’expression de la vie commune du Père, du Fils et du Saint Esprit.

FRAT a 5

Nous sommes appelés à une plus grande communion et à une meilleure coopération entre tous les groupes d’Église. Le partage des moyens et la transversalité au sein des ensembles pastoraux et des services diocésains font partie de cette coopération.

FRAT a 6

Nous voulons vivre une grande communion entre tous les états de vie, les générations et les différentes sensibilités. L’altérité et la complémentarité entre laïcs et ministres ordonnés, entre femmes et hommes sont une grâce pour la vie de l’Église. Chaque baptisé doit se sentir responsable de la prise des décisions au sein des communautés.

FRAT a 7

Le prêtre est le ministre ordonné au service de cette communion. Tout baptisé, configuré au Christ est prêtre, prophète et roi. Il fait l’offrande à Dieu de toute sa vie et du monde (Rm 12, 1), il annonce la bonne nouvelle du salut, il dirige les affaires de ce monde suivant la volonté du Père. Le sacerdoce ministériel est au service du sacerdoce commun des baptisés. Ainsi articulée, la communauté grandit dans l’union à Dieu et au service du salut du monde.

FRAT a 8

Les pasteurs (évêque, curés, chefs d’établissement, aumôniers…) sont conscients des responsabilités particulières qui leur sont confiées, spécifiquement : sanctifier, enseigner, gouverner.

FRAT a 9

La fraternité vécue par les prêtres et les diacres a vocation à être un exemple pour l’ensemble du diocèse.

FRAT a 10

La vie consacrée est un don de Dieu à son Église, un signe de sa fécondité. Les laïcs consacrés et les religieux ont une place toute particulière dans la vie communautaire et dans la mission de l'Église selon leurs charismes propres. Il nous revient de reconnaître leur apport et de mieux l'intégrer dans la vision pastorale et missionnaire de notre diocèse.

FRAT a 11

La famille est un lieu privilégié d’apprentissage de la communion fraternelle. Elle est une véritable Église domestique. L’ensemble des baptisés lui accorde une attention bienveillante toute particulière dans les moments de joie comme dans les périodes plus difficiles.

 

  1. Encouragements

 

Les catholiques de Gironde encouragent…

 

FRAT b 1

Tous les services d’Église et les groupes caritatifs à poursuivre leurs actions auprès des personnes blessées par la vie, la maladie, l’âge, la solitude, les précarités.

FRAT b 2

L’envoi en mission pour une durée déterminée, au niveau local comme au niveau diocésain, afin d’anticiper les nouveaux appels et de permettre à chacun de reprendre souffle, ainsi que la relecture régulière de ces missions.

 

Les catholiques de Gironde rendent grâce pour…

FRAT b 3

Le chemin parcouru, en particulier depuis le dernier synode diocésain, pour la mise en œuvre concrète de la coresponsabilité entre laïcs et ministres ordonnés. Ils encouragent la réflexion qui ouvrira des pistes nouvelles pour grandir dans cette communion dans le service.

FRAT b 4

Tant de consacré(e)s qui se donnent généreusement à la mission pastorale de notre Église.

FRAT b 5

La présence des jeunes dans les communautés et pour tous les services et mouvements qui rassemblent ces jeunes (aumôneries, scoutisme, patronages, action catholique, etc.). Ils encouragent les mouvements à aider les jeunes à prendre des responsabilités effectives au service de l’Église.

FRAT b 6

Les orientations prises par les acteurs de l'enseignement catholique (familles, enseignants et personnels) par la promulgation de la charte diocésaine. Ils encouragent les communautés éducatives à poursuivre leurs efforts pour être toujours plus des communautés fraternelles qui annoncent le Christ. Ils invitent à un lien étroit des communautés éducatives avec les secteurs pastoraux. Ils invitent à poursuivre les efforts de formation à l’évangélisation des chefs d’établissement, des enseignants et des adjoints en pastorale scolaire (APS).

FRAT b 7

Les nombreuses églises qui témoignent de la présence d’une communauté chrétienne. Ils encouragent les communautés à privilégier l’ouverture et l’accessibilité des églises, leur beauté, leur propreté, à les équiper avec du matériel moderne et performant.

FRAT b 8

L’accueil de toutes les personnes demandant un conseil, un accompagnement, un sacrement de l’initiation chrétienne, une célébration de funérailles. Ils encouragent les communautés à accueillir largement ceux qui se présentent dans nos groupes d’Église.

FRAT b 9

La présence de nombreuses femmes dans l’ensemble de la vie pastorale du diocèse. Ils encouragent la présence de plus de femmes dans les processus de décision.

FRAT b 10

La diversité des états de vie dans le diocèse de Bordeaux. Ils rendent grâce pour ceux qui ont répondu généreusement aux appels du Seigneur et de l’Église en s’engageant dans la vie consacrée et le ministère ordonné. Ils encouragent le service diocésain des vocations à stimuler le diocèse pour la mise en œuvre d’une pastorale vocationnelle systématique (au sein des groupes d’enfants et de jeunes, des familles, des mouvements) permettant à chacun de discerner l’état de vie qui le rendra heureux dans sa réponse à l’appel du Seigneur.

FRAT b 11

Le ministère des diacres, spécialement des diacres permanents, qui manifeste avec générosité et bonheur le mystère du Christ serviteur et de l’Église servante. Ils encouragent le groupe des diacres à poursuivre leurs travaux visant à promouvoir le ministère diaconal au sein du diocèse et à tendre vers une plus forte cohérence du groupe.

 

  1. Propositions

Les catholiques de Gironde proposent :

FRAT c 1

De promouvoir et de développer des petites communautés fraternelles dans chaque paroisse ou secteur pastoral.

Ces communautés fraternelles sont des groupes hétérogènes et ouverts à tous (quel que soit leur état de vie) d’une dizaine de personnes, se réunissant à domicile, à partir d’un partage de vie, de la Parole de Dieu, ainsi qu’un temps convivial. Elles visent un partage personnel et évitent l’anonymat des grandes communautés, pour avancer dans la foi en communauté à taille humaine.

Ces communautés sont en lien avec les prêtres et les paroisses. Elles sont des lieux de formation, de prière et de mission. Elles sont capables d’accueillir les gens de passage, de proposer diverses célébrations de la Parole dans les églises, de manière publique et régulière et de mettre du liant entre propositions cultuelles et culturelles.

FRAT c 2

De maintenir l’élan engendré par les visitations vécues entre les communautés pendant le synode. Ils proposent aux secteurs pastoraux et à l’ensemble des groupes de tendre vers un rythme d’une visitation tous les deux ans.

Ils proposent la mise en place d’un groupe dédié dans le diocèse pour stimuler les démarches, planifier les échanges, accompagner les réalisations, favoriser le partage et relire les expériences.

FRAT c 3

La création d’une équipe paroissiale spécifique d’accueil de la communauté. Elle sera attentive aux nouveaux, permettra de créer du lien au niveau du groupe paroissial. Personne ne doit rester anonyme dans la paroisse.

FRAT c 4

Des modules communs de formation aux séminaristes, prêtres et diacres

 

  1. Boîte à outils

 

FRAT d 1

Développer des initiatives originales pour que les personnes de nos communautés se connaissent (annuaire, trombinoscope, badge, invitation lors de célébration à se tourner vers son voisin, bulletin d’infos, etc.)

FRAT d 2

Développer les mutualisations entre paroisses, mouvements et services au sein des secteurs et du diocèse (partitions, lieux de ressourcement, pèlerinages, catalogue numérique des événements festifs, liste de conférenciers, échanges de services)

FRAT d 3

Proposer à nos communautés paroissiales d’accompagner les mariés au-delà du temps de préparation au mariage en confiant par exemple à un couple volontaire de la paroisse d’inviter une fois par an 4 ou 5 couples ayant sollicité le sacrement du mariage.

FRAT d 4

Marquer systématiquement d’une manière ou d’une autre l’anniversaire de sacerdoce des ministres ordonnés

FRAT d 5

Dire sa présence et son soutien à toute famille ayant vécu un deuil au cours de l’année écoulée par l’envoi d’un mot personnalisé à l’occasion de la Toussaint et ou des fêtes de Noël.

FRAT d 6

Dire notre présence à l’occasion du premier anniversaire de baptême en invitant le baptisé, sa famille et ses parrain et marraine à la célébration la plus proche de la date anniversaire.

FRAT d 7

Développer et faire connaître auprès des couples mariés tous les propositions locales leurs permettant d’être accompagnés dans le temps (Équipe Tandem, Équipe Notre Dame, etc.)

FRAT d 8

Développer les synergies possibles entre mouvements de l’Église et d’autres institutions humanitaires et solidaires

FRAT d 9

Faire renaître et vivre la catéchèse spécialisée (catéchèse pour les enfants porteurs d’un handicap) au cœur de la catéchèse ordinaire

FRAT d 10

Élaborer et proposer avec d’autres des formations à l’accueil et à l’écoute dans toutes les composantes de notre Église et accessibles à tous (formations délocalisées ou en ligne).

FRAT d 11

Prévoir régulièrement une messe dont les services (animation musique chant, lecture, quête, offrandes) seront assurés par les enfants et les jeunes ou par une association de mouvements et services œuvrant sur la paroisse.

FRAT d 12

Proposer à chacun et à tous différentes possibilités de servir (ménage, décoration florale, préparation de l’église, animation chant, musique, lectures, quête, accueil, solidarité, etc.)

FRAT d 13

Proposer différentes formes de pèlerinages paroissiaux en France, en Terre Sainte etc. pour permettre à chacun, quelles que soient ses ressources, de vivre un temps de déplacement spirituel et de rencontre.

FRAT d 14

Prévoir des temps forts pour tous et en particulier pour les jeunes pour qu’ils puissent s’investir dans leur talent ou prier avec une activité sportive (Church academy, etc.)

Disciples en sortie : rejoindre et accueillir, écouter et appeler, accompagner et témoigner

« Ce que vous avez fait au plus petit d’entre mes frères,

c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40)

  1. Convictions

 

SORTIE a 1

Tout chrétien est envoyé par le Christ qui nous précède et agit dans le cœur de tout homme. Le Christ nous donne la force de l’Esprit Saint. Le chrétien apprend à donner et recevoir de Dieu et des hommes. Il est appelé à sortir de lui-même pour s’ouvrir aux autres et témoigner du Christ.

SORTIE a 2

Toute personne a quelque chose à nous apporter. A nous de la rejoindre, de l’écouter avec humilité dans une ouverture fondamentale du cœur qui permet l’accueil de l’altérité. Nous avons le souci de l’accompagner et de nous laisser interpeller sur un chemin commun de conversion à la suite du Christ.

SORTIE a 3

« A faire partie du peuple de Dieu, tous les hommes sont appelés. » LG 13

Les communautés refusent de se replier sur elles-mêmes. Elles cherchent à grandir dans une dynamique d’accueil et de sortie y compris vers ceux qui n’ont encore jamais entendu parler du Christ. Elles sont particulièrement attentives aux personnes en souffrance.

SORTIE a 4

Rejoindre les personnes dans leur vie quotidienne est fondamental pour partager avec elles une présence, une écoute et un accompagnement.

SORTIE a 5

Les diacres et les consacrés témoignent fortement de l’Église servante et en sortie. Les diacres rappellent à tous les baptisés l’importance du service et du témoignage en famille, sur leur lieu de vie et de travail.

SORTIE a 6

Les chrétiens veulent rayonner de la vie que donne Dieu et témoigner de la joie d’être sauvés. Comme autrefois, Jésus continue d’envoyer ses disciples deux par deux, pour qu’ils témoignent, ensemble, de la Miséricorde du Père.

  1. Encouragements

 

Les catholiques de Gironde encouragent…

SORTIE b 1

Chaque chrétien, à témoigner de sa foi dans les milieux professionnels, à s’investir dans la vie sociale pour faire entendre la spécificité de la foi chrétienne et s’enrichir de celle des autres.

SORTIE b 2

Tous les chrétiens discrètement engagés de différentes manières dans le monde auprès de tous et notamment des plus fragiles (crèches, écoles, monde du travail, milieu hospitalier, prison, maisons de retraite, etc.) à poursuivre leur mission au service de tous.

SORTIE b 3

Les communautés à être présentes, localement, dans les associations, y compris les associations qui ne sont pas en lien avec l’Église, les débats et les forums publics au sujet des questions touchant la société dans son ensemble (Laudato Si- sur l’écologie ; appels du pape François sur l’accueil des migrants ; Amoris Laetitia et la question des familles, etc.)

SORTIE b 4

Les communautés à susciter des groupes d’échange ouvert à tous sur les problématiques contemporaines.

SORTIE b 5

Le service diocésain pour l’œcuménisme, le service des relations avec le judaïsme, le secrétariat pour les relations avec les musulmans à poursuivre le chemin de dialogue à travers des activités régulières.

SORTIE b 6

La mise en place d’une pastorale propre à la cathédrale de Bordeaux. Elle doit être animée et gérée selon les caractères du projet pastoral qui lui est spécifique du fait de son accueil permanent de nombre de personnes de passage.

SORTIE b 7

Le travail qui permet à nos églises, par leur ouverture, leur entretien, leur équipement, leur proximité, leurs célébrations, de témoigner de la volonté des chrétiens d’être présents dans le monde.

 

Les catholiques de Gironde rendent grâce pour…

SORTIE b 8

Les familles qui sont missionnaires par leur choix de vie et par le témoignage qu’elles donnent autour d’elle.

SORTIE b 9

L’organisation territoriale mise en place suite au précédent synode. Ils encouragent les expériences, les initiatives locales (prises sur le terrain) qui souhaitent répondre à la diversité de la mission.

SORTIE b 10

Les outils diocésains de communication existants. Ils encouragent le service diocésain de la communication à poursuivre ses efforts pour que les outils informatiques soient plus faciles à mettre en œuvre et pour développer l’accompagnement des équipes de communication dans les secteurs

 

  1. Propositions

Les catholiques de Gironde proposent :

SORTIE c 1

La création d’une école diocésaine de la Mission - à partir de plusieurs formations déjà existantes (parcours FLAME, formation des catéchistes…) - accessible à tous, géographiquement, spirituellement et intellectuellement.

Cette école de mission est un lieu de rencontre, d’échange et de relecture des différentes expériences pastorales missionnaires. Elle propose un accompagnement et un discernement des priorités missionnaires des secteurs pastoraux. Elle repère les méthodes pastorales et les personnes ressources, les fait connaître. Elle encourage la tenue d’un projet missionnaire local (visitation et semaine missionnaire en alternance.)

Ce service est mobile. Il développera des outils de relecture appuyés sur l’histoire de la mission et le magistère de l’Église.

SORTIE c2

À la demande du pape François, d’ouvrir ou de développer des lieux non labellisés “Église”­: café, salon de thé, action solidaire, réseaux de solidarité de quartiers simple présence au milieu et avec tous.

SORTIE c 3

D’organiser et d’animer une semaine de mission dans chaque secteur pastoral tous les deux ans, si possible en alternance avec les visitations. Cette semaine témoigne de la volonté de la communauté d’être vraiment en sortie, de rejoindre la vie des hommes là où elle se trouve.

SORTIE c 4

D’ouvrir prioritairement certaines églises en milieu urbain ou près d’un bassin d’emploi et d’habitat, à la pause méridienne pour y proposer une célébration, y permettre un accueil ou tout simplement offrir un lieu où se ressourcer.

SORTIE c 5

Dans la dynamique de fraternités locales, constituer des groupes de veilleurs de proximité  qui recevront la mission de faire du lien "de quartier" en particulier avec les plus pauvres et les personnes en difficultés.

SORTIE c 6

De nous engager dans des actions locales existantes qu’elles soient ou non à l’initiative de l’Église et travailler en réseau entre paroissiens, mouvements d’Église et toutes les initiatives de bonne volonté.

 

  1. Boite à outils

SORTIE d 1

Réflexions et formations sur l’écoute et l’annonce dans le monde du travail, le monde associatif, le quartier.

SORTIE d 2

Création de listing de tous ceux qui ont eu des contacts ponctuels à l’occasion de baptêmes, mariages, obsèques etc… pour leur souhaiter de belles fêtes de la nativité et de Pâques et leur envoyer des invitations à des événements.

SORTIE d 3

Formation à l’écoute et à l’accueil

SORTIE d 4

Ouvrir les portes des églises vers l’extérieur au moment des messes, développer l’initiative de « la nuit des églises » et toutes les initiatives que les églises peuvent accueillir et permettant à l’Église de rejoindre le plus grand nombre par la musique, la danse, la peinture, la sculpture, le cinéma, etc.

SORTIE d 5

Mettre à disposition des mal-voyants ou mal-entendants un matériel adapté

SORTIE d 6

Profiter du tourisme pour avoir une visibilité d'Église et des communautés

SORTIE d 7

Prêter attention aux personnes en situation de pauvretés

SORTIE d 8

Faire Église au milieu du monde (HLM, écoles, quartiers, hôpital) : créer des écoles catholiques en milieu défavorisé et déchristianisé

SORTIE d 9

Prier pour les absents et les malades dans nos assemblées

SORTIE d 10

Créer des espaces d’écoute, d’accueil de la fragilité, des familles en deuil…

SORTIE d 11

Proposer des gestes et actions simples qui permettent aux familles fragiles, en difficulté et en deuil de s’exprimer et de s’intégrer dans la communauté : service d’accompagnement des couples tout au long de leur vie

SORTIE d 12

Coordonner les visites aux malades (SEM), l’aumônerie et la PPH (Pastorale des Personnes Handicapées)

SORTIE d 13

Faire connaître le service diocésain de catéchèse spécialisée

SORTIE d 14

Diversifier la présence auprès des personnes en situation de précarité : Veilleurs, maraudeurs…

SORTIE d 15

Créer des moments de partage avec les minorités culturelles de nos communautés (p. ex. à la Pentecôte) et avec les pratiquants d’autres religions

SORTIE d 16

Créer des services aux jeunes autres que la catéchèse (patronages : sport, chorale, théâtre, aide aux devoirs, patronage, bricolage, sorties culturelles, camps, colo ; accueil des étudiants : propositions de logements chez l’habitant, de jobs, de lieux de rencontres, d’échanges, d’engagement, de prière)

SORTIE d 17

Etre à l’écoute des demandes et de ce qui intéresse les parents de la catéchèse, les personnes qui demandent un sacrement

SORTIE d 18

Affecter un prêtre ou un diacre en mission spécifique dans le monde des réseaux sociaux

SORTIE d 19

Appeler des communautés religieuses qui travailleraient main dans la main avec le prêtre pour accompagner les espaces ruraux

SORTIE d 20

Organiser un ramassage des personnes à mobilité réduite et éloignées.

SORTIE d 21

Inviter une fois par an, par exemple à la Saint Valentin, tous les couples mariés l’année précédente à une célébration suivie d’un temps convivial.

SORTIE d 22

Informer régulièrement toutes les personnes ayant sollicité un sacrement dans l’année des propositions pouvant les rejoindre à un moment ou à un autre (parcours Alpha, B’ABBA, fraternités de quartier, participation à un service ou un mouvement, une action ponctuelle, etc.).

SORTIE d 23

Proposer pour Noël, l’Épiphanie, Pâques la Saint Jean des ateliers publics ouverts à tous de fabrication de couronnes d’avent, de crèches, de galettes, de couronnes des rois, de chocolats ou des activités festives (feux de la Saint Jean) permettant la rencontre de tous et l’échange.

SORTIE d 24

Prévoir pour les grandes fêtes familiales (Noël, Pâques, etc.) des propositions pour tous ceux qui ces jours-là se retrouvent seuls.

SORTIE d 25

Intégrer chaque personne qui le souhaite en fonction de ses talents à la liturgie, dans les groupes, les services et responsabilités locales sans exclure ses fragilités.

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+