“Nous avons senti qu’un élan montait lors de la dernière assemblée !"

Ce qui est encore plus important que les belles choses que nous pouvons dire ou écrire, c’est bien de vivre la démarche synodale.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Matthieu Pommiers, vice-président du conseil synodal, revient sur les débats de l'Assemblée de novembre 2017 et les étapes préparatoires en vue de l'Assemblée finale, les 13 et 14 janvier 2018.

Que retenez-vous de la dernière Assemblée synodale ?

Mathieu Pommiers, vice-président du Conseil synodal : L’assemblée synodale du 18 novembre dernier marque une étape très importante dans notre synode. Alors que les 250 délégués viennent d’horizons et de communautés très différentes, nous avons réussi à dégager ensemble trois orientations fortes autour du Christ, de la communauté fraternelle et de l’Eglise en sortie. Ce souffle, il nous fallait le conserver. Nous avons eu plusieurs réunions avec l’Équipe pilote pour se saisir de ce qui était remonté du travail des délégués en petits groupes. Puis une rencontre du Conseil synodal pour approfondir ces trois axes. Nous avons tenu compte des demandes des délégués qui souhaitent clairement un texte misant sur l’Espérance, accessible au plus grand nombre et permettant la communion dans la diversité de nos communautés.

Pour être sûr de bien soigner la formulation de ces convictions et propositions, nous avons ensuite réuni une douzaine de délégués pour reprendre tous ces éléments produits par l’Assemblée, l’Équipe pilote et le Conseil synodal.

 

Les délégués auront-ils  l’occasion de réagir sur ce cahier synodal avant l’Assemblée finale ?

Oui, et c’est même capital ! Ce qui est encore plus important que les belles choses que nous pouvons dire ou écrire, c’est bien de vivre la démarche synodale. Les délégués recevront donc le cahier synodal à partir du 9 décembre. Ils auront alors jusqu’au 3 janvier pour en prendre connaissance, le travailler, le porter dans la prière et nous faire des propositions d’amendements. Elles seront reprises par un comité qui va organiser les débats des 13 et 14 janvier. Nous avons senti qu’un élan montait lors de la dernière assemblée, l’enjeu est bien d’approfondir les trois axes. Il nous faut le poursuivre afin de cheminer chacun dans notre foi et en Église.

LES DERNIÈRES ÉTAPES :

9 décembre :
Les délégués reçoivent le projet de cahier synodal complet.
Ils peuvent déposer des amendements pour chaque conviction et proposition.

3 janvier : Dernier dépôt des amendements.

6 janvier : Réunion de la Commission des amendements, chargée d’organiser les votes et débats durant l’assemblée.

9 janvier : Réunion du Conseil synodal.

13-14 janvier : Les délégués débattent et votent les amendements. Les propositions, pour être approuvées, doivent remporter la majorité qualifiée (2/3 des votants).

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+