À débattre : Le projet de plan du Cahier synodal.

Lisez cette synthèse, échangez avec vos délégués, pour priorisez, commentez et illustrez entre 10 et 15 propositions essentielles à vos yeux. (Mgr Ricard, sur RCF, octobre 2017)

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Ce projet de plan du Cahier synodal est issu des contributions des équipes synodales, des prêtres et diacres et des débats des Assemblées partielles de juin dernier. Débattez-en avec vos délégués avant l'Assemblée du 18 novembre 2017.

1. « DES DISCIPLES-MISSIONNAIRES EN ETAT DE MISSION PERMANENTE »

 

1.1. La vision pastorale

1.1.1.  Importance de la vision pastorale pour ne pas se contenter de gérer le déclin

1.1.2.  Vision diocésaine et visions locales des communautés

1.1.2.1 Principe de subsidiarité
1.1.2.2 Accompagnement des projets

1.1.3.  L’élaboration de la vision

1.1.3.1.  L’Esprit Saint à l’œuvre dans les communautés de disciples-missionnaires
1.1.3.2.  Rôle du pasteur propre (curé, chef d’établissement, aumônier…)

1.1.4.  Rôle des baptisés appelés à être disciples-missionnaires

1.1.5.  Lisibilité et partage de la vision

1.1.6.  Les projets pour aller vers la vision

1.1.6.1.  Des projets d’année concrets, réalistes, évaluables
1.1.6.2.  La diversité des propositions comme chance pour la mission

1.1.7.  Déploiement d’un projet pastoral dans le temps

1.1.7.1.  L’attention aux signes des temps
1.1.7.2.  Continuité pastorale et stabilité des pasteurs
1.1.7.3.  Relecture communautaire périodique

 

 

1.2. Une organisation au service de la vision pastorale

1.2.1.  Le Christ au centre pour trouver l’équilibre entre la prière, l’annonce et le service

1.2.2.  Une organisation territoriale pensée autour de 5 réalités du diocèse

1.2.2.1.  La cathédrale, église mère
1.2.2.2.  Le centre de Bordeaux
1.2.2.3.  Les périphéries bordelaises
1.2.2.4.  Les zones rurales et leurs centres urbains
1.2.2.5.  Les zones touristiques

1.2.3.  Des équipes missionnaires dans chaque communauté, dans la diversité des charismes et des ministères

1.2.3.1.  Des baptisés tous prêtres, prophètes et rois
1.2.3.2.  Coresponsabilité pour que la mission soit moins lourde à porter, plus joyeuse et signifiante
1.2.3.3.  Une équipe missionnaire autour du pasteur propre dans chaque communauté
1.2.3.4.  Une durée de mission déterminée quand elle n’est pas liée à un état de vie
1.2.3.5.  La place particulière des Laïcs en Mission Ecclésiale
1.2.3.6.  Des équipes accompagnées par des prêtres
1.2.3.6.1.  La communauté se créée non pas autour du prêtre mais derrière le prêtre en direction du Christ
1.2.3.6.2.  A l’écoute de ses fidèles, il rassemble et inspire confiance, il doit être conscient des signes des temps et marcher devant, au milieu et derrière le peuple de fidèles
1.2.3.6.3.  Il est envoyé aux chrétiens et aux non-chrétiens
1.2.3.6.4.  Il articule son ministère autour de sanctifier, enseigner, gouverner
1.2.3.6.5.  La communauté prend soin des prêtres qui lui sont donnés. Elle prend en compte leurs talents, leurs origines et de leurs limites
1.2.3.6.6.  Formation spécifique des prêtres à l’homélie et à la nouvelle évangélisation
1.2.3.7.  La diaconie de l’Eglise signifiée par le ministère des diacres
1.2.3.7.1.  L’équilibre entre la vie paroissiale, la vie diocésaine et le travail professionnel
1.2.3.7.2.  Célébration annuelle diocésaine à caractère diaconale, avec rénovation des promesses de l’ordination
1.2.3.8.  Place des religieuses et religieux

 

 

2.  AU SERVICE DE LA RENCONTRE AVEC LE CHRIST

2.1. Créer dans le diocèse d’un « service diocésain de la vie spirituelle » porteur de ces missions :

2.1.1.  Encourager le développement d’une vie intérieure, de temps de relecture, de pause, de retraite, de calme, de silence

2.1.2.  Coordonner les groupes spirituels et valoriser les différents courants de spiritualité

2.1.3.  Organiser des récollections et des retraites pour les prêtres, les diacres, les laïcs ; retraites parfois communes

2.1.4.  Un service en lien avec l’IPB et le service des pèlerinages

2.1.5.  Valoriser les retraites ‘nouvelles formules’ en ligne, les Open Bible, les possibilités offertes par les réseaux sociaux

2.1.6.  Créer d’un centre spirituel diocésain (former des accompagnateurs, recueil des informations de ressourcement diocésain, organisation de temps spirituels)

2.1.7.  Viser une pastorale de l’accompagnement de toute personne, y compris des personnes qui se sentent exclues de l’Eglise

2.1.8.  Veiller à l’accompagnement des personnes qui changent d’état de vie (échec d’un mariage, veuvage, départ des enfants, début de la vie active…)

2.1.9.  Organiser tous les 2 ans un grand rassemblement spirituel, une récollection diocésaine…

 

2.2. Valoriser la formation des disciples-missionnaires en harmonisant les services diocésains existants

2.2.1.  Développer des formations délocalisées et en ligne pour tous

2.2.2.  Encourager tous les laïcs en responsabilité à se former et à relire leur mission

2.2.3.  Harmoniser la formation des séminaristes et des laïcs

2.2.4.  Mettre en œuvre un « entretien annuel d’activité et de développement » pour les ministres ordonnées et laïcs en mission pour leur permettre de faire le point, relire leur mission, valoriser leur action, envisager les évolutions et formations nécessaires

2.2.5.  Créer une proposition de catéchèse pour adultes dans chaque secteur pastoral

2.2.6.  Proposer des parcours brefs mais fréquents sur les fondamentaux : la prière, le credo, les sacrements, la lecture de l’Evangile, la vie fraternelle et l’accueil des pauvres….

2.2.7.  Adapter la catéchèse des enfants pour l’orienter vers la formation des disciples missionnaires

2.2.8.  Coordonner les mouvements apostoliques pour qu’ils aient une plus grande visibilité au service de la Mission

2.3. Diversifier les sources

2.3.1.  Faire connaître la bibliothèque diocésaine, la librairie diocésaine

2.3.2.  Au niveau des communautés : inviter au partage des ressources (échange de livres…)

2.3.3.  Multiplier les activités : conférences, expositions, films, théâtre, concerts…  (lien au monde de la culture)

 

 

3.  DES DISCIPLES MISSIONNAIRES JOYEUX DE VIVRE DU CHRIST ET DE LE CELEBRER

3.1. La place de l’Écriture lue comme Parole de Dieu dans notre vie ecclésiale, en particulier dans la célébration des sacrements, lieux de rencontre avec le Seigneur

3.2. Soigner la beauté des célébrations, leur animation, leur caractère didactique

3.2.1.  Célébrer la liturgie telle que l’Eglise la propose

3.2.2.  Donner une place à toutes les tranches d’âges

3.2.3.  Valoriser les diversités de sensibilité

3.2.4.  Valoriser les fragilités

3.2.5.  Donner de l’importance à l’homélie, encourager la formation des prédicateurs

3.2.6.  Favoriser les différentes formes de prière

 

3.3. Favoriser la vie intérieure par les espaces de prière dans les églises, le silence…

 

3.4. Faire vivre nos églises

3.4.1.  Privilégier l’ouverture des églises, soigner la beauté et la propreté de nos églises, favoriser des lieux plus modernes

3.4.2.  Accueillir les activités non-cultuelles et les prendre comme une chance

3.4.3.  Mettre en place des messes en semaines à des horaires adaptés à ceux qui travaillent

3.4.4.  S’équiper de matériel technique plus moderne pour nos célébrations

 

 

4. DES DISCIPLES-MISSIONNAIRES FRATERNELS

4.1. Fraternité diocésaine entre toutes les communautés, les Visitations

4.1.1.  Stimuler la participation aux temps forts diocésains ; dates-clés pour tous, en particulier pour les jeunes

4.1.2.  Visitations

4.1.2.1.  Chaque communauté se rend dans une autre tous les deux ans pour une Visitation
4.1.2.2.  Chaque communauté accueille avec joie, selon ses contraintes, une communauté qui voudrait venir faire une visitation.

 

4.2. Fraternité dans les secteurs pastoraux et les communautés

4.2.1.  Favoriser les temps de rencontre personnelle et des temps festifs pour que chacun se sente reconnu, aimé

4.2.2.  Inviter à une plus grande communion, et à un décloisonnement entre services et groupes, entre générations, mutualisation des moyens entre clochers, secteurs et ensembles…

4.2.3.  Susciter des petites communautés, des fraternités de proximité (groupe hétérogène d’une dizaine de personnes, à domicile, à partir d’un partage de vie et de la Parole de Dieu, ainsi que quelque chose à manger… dessert etc.) pour un partage personnel, pour éviter l’anonymat des « méga-churches », pour avancer dans la foi en communauté à taille humaine. Plusieurs états de vie dans chaque groupe.

4.2.4.   Donner un aspect positif de l’altérité : laïcs/prêtres , homme/femme dans l’exercice des responsabilités ecclésiales

 

4.3. Fraternité dans le presbyterium et le groupe des diacres

4.3.1.  Offrir le témoignage d’une fraternité sacramentelle particulière à vivre dans chacun des groupes

4.3.2.  Offrir le témoignage d’une fraternité entre le groupe des prêtres et le groupe des diacres

 

4.4. Chercher la fraternité avec tous ceux qui sont en dehors des communautés

 

 

5. DES DISICIPLES-MISSIONNAIRES AU SERVICE DE L’APPEL DE CHAQUE PERSONNE

5.1. Tendre vers une pastorale fondée sur la relation entre les personnes, sur l’appel et la réponse

5.2. Faire entendre l’appel au baptême et aux sacrements

5.3. Orienter la pastorale pour que chacun découvre le projet que Dieu a pour lui

5.3.1.  Valoriser sans en exclure aucun les différents états de vie et ministères dans l’Eglise

5.3.2. Renouveler notre communication sur les vocations en l’élargissant à un appel au bonheur, au sens, à la rencontre, au service, etc. pouvant prendre plusieurs formes

5.3.3.  Communiquer sur la création de l’année Saint-André, sur la présence du séminaire Saint-Joseph dans le diocèse.

5.3.4.  Accompagner le discernement vocationnel qui s’exprime souvent dans « le murmure d’une brise légère » (parcours Simon Pierre, parcours Béthanie, visite des diacres dans les secteurs pastoraux…)

 

 

5.4. Oser l’appel

5.4.1.  Oser appeler des nouveaux

5.4.2.  Consulter la communauté toute entière pour trouver des personnes compétentes pas encore engagées

5.4.3.  Anticiper les appels, ne pas attendre le manque

5.4.4.  Accompagner pour durer dans toutes les vocations et dans tous les services

 

 

6. UNE EGLISE OUVERTE A TOUS, QUI SOIGNE ET DIVERSIFIE SON ACCUEIL

6.1. Prêter attention aux personnes en situation de souffrance

6.1.1.  Faire Eglise au milieu du monde (HLM, écoles, quartiers, hôpital)

6.1.2.  Veiller à la dignité des personnes fragiles que nous servons : ne pas donner « gratuitement », mais leur permettre aussi de rendre un service

6.1.3.  Accompagner les malades, les personnes âgées / seules,

6.1.4.  Prier pour les absents et les malades dans nos assemblées

6.1.5.  Créer des espaces d’écoute, d’accueil de la fragilité, des familles en deuil…

6.1.6.  Proposer des gestes et actions simples qui permettent aux familles en deuil de s’exprimer et de s’intégrer dans la communauté

6.1.7.  Intégrer les personnes handicapées à la liturgie et dans les groupes

6.1.8.  Coordonner les visites aux malades (SEM), l’aumônerie et la PPH (Pastorale des Personnes Handicapées)

6.1.9.  Dynamiser le service diocésain de la catéchèse spécialisée

6.1.10.     Diversifier la présence auprès des personnes en situation de précarité : Veilleurs, maraudeurs…

6.1.11.     Accueillir les diversités culturelles : créer des moments de partage avec les minorités culturelles de nos communautés (p. expl. à la Pentecôte) et avec les pratiquants d’autres religions

6.1.12.     Avoir, à la demande du Pape, dans chaque secteur une attention spéciale à l’ « accueil des migrants »

 

 

6.2. Créer un service diocésain de l’initiation chrétienne dédié aux périphéries existentielles, élargissant le rôle du service diocésain du catéchuménat à toute préparation aux sacrements pour les adultes, attentif aux recommençants et aux personnes qui peuvent se sentir en situation d’exclusion (divorcés remariés, homosexuels…)

 

6.3. Accueillir dans les communautés

6.3.1.  Soigner l’accueil à la messe (individuel, service d’accueil)

6.3.2.  Témoigner de la fraternité vécue dans la communauté

6.3.3.  Accueillir les nouveaux-arrivés

6.3.4.  Accueillir les catéchumènes et tous ceux que nous accompagnons vers un sacrement ainsi que les familles en deuil et les recommençants

 

6.4. Varier les cadres, les propositions et les activités pour permettre les rencontres selon la personnalité de chacun

6.4.1.  Susciter des lieux d’accueil « accueillants » en dehors de l’Eglise ou au seuil de l’Eglise

6.4.2.  Créer une équipe d’accueil culturel / spirituel permanent dans les lieux touristiques pendant l’été

6.4.3.  Soigner l’accueil et la visibilité de nos secrétariats dans nos presbytères ou salles paroissiales

6.4.4.  Susciter des groupes d’échange ouverts aux non-croyants sur les nouvelles problématiques, rendre la communauté chrétienne présente aux initiatives extra-ecclésiales et auprès des autorités civiles. Profiter des synergies avec les institutions humanitaires et solidaires

6.4.5.  Valoriser les Parcours Alpha, les B’ABBA, etc.

 

6.5. Dynamiser le dialogue interreligieux et œcuménique du diocèse

6.5.1.  Organiser des formations et publications de textes sur les autres confessions et religions,

6.5.2.  Echanger des expériences de foi

6.5.3.  Organiser des repas avec différentes religions,

6.5.4.  Vivre la solidarité (ACAT, Chemin neuf…),

6.5.5.  Partager sur la lecture biblique, Temps forts entre toutes les confessions, prière entre les communautés chrétiennes

 

7. DISCIPLES-MISSIONNAIRES « EN SORTIE » QUI ANNONCENT LEUR FOI ET QUI COMMUNIQUENT

7.1. Mettre sur le diocèse une « école de la mission », un « service diocésain de la nouvelle évangélisation » (itinérant) qui soit en lien avec les différentes communautés et services, capable de mettre en contact, donner des impulsions, guider selon les réalités de chaque communauté.

7.2. Proposer à tous les secteurs du diocèse de faire une « semaine d’évangélisation », une semaine où l’Eglise est vraiment en sortie, tous les deux ans, en alternance avec une Visitation.

7.3. Penser l’animation de nos établissements catholiques en dynamique d’évangélisation

7.4. S’appuyer sur le ministère des diacres pour faire exister l’église servante

7.5. Annoncer le Royaume par les œuvres de Miséricorde

7.6. Adapter la pastorale des enfants en âge scolaire

7.6.1.  Repenser le catéchisme dans une dynamique missionnaire : lieu de rencontre avec le Seigneur et lieu de formation des disciples-missionnaires

7.6.2.  Créer des services aux jeunes autre que la catéchèse (patronages : sport, chorale, théâtre, aide aux devoirs, patronage, bricolage, sorties culturelles, camps, colo ; accueil des étudiants : propositions de logements chez l’habitant, de jobs, de lieux de rencontres, d’échanges, d’engagement, de prière)

 

7.7. Augmenter notre visibilité

7.7.1.  Par l’entretien et l’utilisation de nos églises (le patrimoine, parcours culturels et spirituels, randonnées, les cloches…)

7.7.2.  Par la présence de l’Eglise aux fêtes locales

7.7.3.  Par les fêtes patronales (St. Vincent, St. Valentin, St. Hubert…)

7.7.4.  Par le chant chrétien dans des lieux publics, de l’évangélisation de rue, des démarches de porte à porte

7.7.5.  Par un guide diocésain (découverte des églises, heures des messes)

 

7.8. Créer un observatoire sur l’écologie humaine, sociale, sociétale (ce sera le rôle de l’observatoire Laudato Si)

 

7.9.  Perfectionner la communication

7.9.1.  Au niveau diocésain

7.9.1.1.  Créer des outils mutualisés sur le Diocèse (chants, lieux de ressourcement, pèlerinages, catalogue numérique des évènements festifs, liste de conférenciers)
7.9.1.2.  Accentuer la communication sur les formations (spirituelles, pratiques – informatique, chants…)
7.9.1.3.  Donner une architecture plus simple aux sites internet, adaptée à des utilisateurs qui ne connaissent pas le fonctionnement de l’Eglise
7.9.1.4.  Former, accompagner les équipes de communication des secteurs pastoraux sur les moyens de communication

7.9.2.  Au niveau des secteurs

7.9.2.1.  Nommer un responsable de la communication dans chaque secteur (faire connaître la communication diocésaine, faire remonter les initiatives pastorales au diocèse, faire descendre les propositions diocésaines sur le terrain)
7.9.2.2.  Utiliser les nouveaux outils de communication
7.9.2.3.  Créer un listing de tous ceux qui ont eu des contacts ponctuels à l’occasion de baptêmes, mariages, obsèques etc… Profiter de ces adresses pour leur envoyer des invitations à des évènements
7.9.2.4.  Mettre à disposition des outils d’information pour se connaître

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+