No image

« L’innovation ne s’oppose pas à la structure magistérielle. »

J’ai une grande confiance dans la richesse ecclésiale de l’Église catholique qui est en Gironde et des solutions proposées. (RP. Pavel Syssoev, théologien du Synode)

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Dans chacune des six assemblées partielles, un conseiller théologique sera présent pour soutenir la réflexion des délégués. Le RP. Pavel Syssoev, dominicain et théologien du Synode, explique le rôle de cet accompagnement.

« Comme disait saint Bernard, l’Église avance semblable à ce char céléste qu’Ézéchiel a contemplé dans sa vision et dont les roues ont des yeux tournés à la fois au dedans et au dehors. Au dedans, le regard de l’Église est tourné vers l’Évangile et vers la Trinité, au dehors il est orienté vers sa Mission.

Il ne faut donc pas opposé l’enseignement de l’Église et l’inventivité possible. Précisément, le Magistère place les critères permettant cette inventivité. J’ai donc une grande confiance dans la richesse ecclésiale de l’Église catholique qui est en Gironde et des solutions proposées. À nous d’encourager, de stimuler et de donner à cette réflexion de quoi porter du fruit. »

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+