Les paroisses se mobilisent pour les équipes synodales

L'idée est de faciliter aussi l'implication de personnes qui ne sont pas des vieux routiers de nos groupes d'Église

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Annoncées par les déléguées, relayées par les prêtres et les différents acteurs pastoraux , les invitationsne manquent pas, en paroisses, pour s'engager dans une équipe synodale.

« Vous êtes tous invités à rejoindre une équipe synodale. Nous sommes disponibles pour vous aider à choisir un thème et à créer une équipe. » Au moment de la prière universelle, Emeline interpelle directement les paroissiens présents ce dimanche, en la cathédrale de Bazas. "Nous avons besoin de vous tous, pour aider l'Église à préparer son avenir", renchérit François-Xavier à ses côtés. Élus délégués synodaux pour le secteur pastoral de Villandrault, ils ont préparé leur intervention suite à la première Assemblée synodale de novembre.

« Suite aux informations reçues lors de cette rencontre, nous avons réalisé un petit compte rendu pour le site web de notre secteur pastoral, explique Emeline. Une rencontre est proposée le dimanche 15 janvier, à 10h à Bazas, avant la messe, pour constituer les équipes. »

« Si vous êtes déjà membre d'un groupe, que ce soit le Mouvement chrétien des retraités ou une aumônerie, vous pouvez aussi vous saisir d'un thème le temps d'une ou deux rencontres », poursuit le P. Sylvain Arnaud à l'intention des fidèles.

 

PLUS DE 1000 PERSONNES. C'est le nombre de personnes impliquées mi-janvier dans les 110 équipes synodales déjà constituées. Mais plusieurs secteurs pastoraux ne comptent aucune équipe inscrite... La richesse et la diversité de la réflexion synodale dépend de l'engagement de tous !

 

Faciliter l'implication de tous.

À Villenave-d'Ornon, le P. Francis Beck a lui profité des grandes assemblées durant les fêtes pour battre le rappel. « Nous avons présenté les thèmes et invité les gens à s'inscrire sur des affiches à la sortie de l'église. Nous allons pouvoir honoer 5 des 6 thèmes proposés. Nous allons faire une sélection et un travail de préparation par rapport au grand nombre de questions proposées. L'idée est de faciliter aussi l'implication de personnes qui ne sont pas des vieux routiers de nos groupes d'Église », espère-t-il.

 

Des propositions à transmettre en ligne.

« Il n'est bien sûr pas obligatoire de répondre à toutes les questions », confirme le P. Samuel Volta, secrétaire général du Synode diocésain. « Une équipe peut faire le choix de ne répondre qu'à quelques questions sur une seule fiche. L'équipe, une fois inscrite sur le site du synode, reçoit un code pour transmettre en ligne, à l'issue de ses rencontres, ses propositions locales et diocésaines. » Les réponses seront collectées jusqu'au 11 avril.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+